Get Adobe Flash player

Assistante sociale

A votre écoute ; rencontre avec notre assistante sociale

N'hésitez pas à venir à la rencontre de Madame Leger (© Cyril / 2016)

N’hésitez pas à venir à la rencontre de Madame Leger
(© Cyril / 2016)

Mon dictaphone en poche, je suis allé à la rencontre de Madame Léger, notre assistante sociale. Je connaissais un peu les missions de cette professionnelle, mais je voulais davantage me renseigner pour écrire un article détaillé.

1. Pouvez-vous nous présenter vos missions dans ce collège ?

J’ai 3 missions principales : la protection de l’enfance, la lutte contre l’absentéisme et l’orientation vers l’enseignement adapté.

En ce qui concerne la protection de l’enfance, cette notion est complexe mais elle est essentielle et elle touche des problématiques diverses. Pour la lutte contre l’absentéisme, il faut savoir que l’école en France est obligatoire jusqu’à 16 ans. Lorsqu’un élève est anormalement absent, l’établissement fait un signalement au rectorat. J’interviens alors pour comprendre les raisons pour lesquelles l’enfant ne vient plus au collège et j’essaye de démêler la situation pour trouver une solution. Pour ma mission d’orientation vers l’enseignement adapté, c’est du cas par cas, cela peut être une orientation vers une classe-relais, vers un SAS, une classe de SEGPA ou encore d’autres structures. C’est un travail qui se fait avec le jeune et sa famille et les orientations choisies ne sont pas forcément définitives ; cela peut être des solutions passerelles pour permettre au jeune de mieux suivre leur scolarité.

2. Quels sont les problèmes des jeunes que vous voyez ?

Cela peut être des difficultés dans leurs familles. Il s’agit souvent de difficultés à dialoguer de manière constructive avec un ou plusieurs membres de leur entourage ou des difficultés ressenties suite à un divorce. Cela peut aussi être des problèmes de violence ou de non-assistance à enfant en danger. Certains jeunes viennent aussi à ma rencontre lorsqu’ils subissent du racket. Les problèmes sont très divers mais parfois ils sont moindres ; certains jeunes me rencontrent car ils ont besoin que j’aide leurs familles à remplir des papiers. Il peut aussi s’agir de demandes d’aide financière par exemple pour payer la cantine. Mon rôle d’une manière générale est que les enfants puissent suivre leur scolarité dans les meilleures conditions possibles.

3. Comment gérez-vous toutes ses difficultés ?

J’essaye de comprendre ce qui se passe et je m’entoure de tous les personnes susceptibles d’aider l’enfant ; la famille, le personnel de l’établissement comme l’infirmière, les CPE, la COP mais aussi des personnes extérieures comme des éducateurs spécialisés. Je peux aussi les orienter vers des structures extérieures comme Adosphère.

4. Comment réussissez-vous à instaurer une relation de confiance ?

C’est au cas par cas. De par ma profession, je suis soumise au secret professionnel. Bien sûr si l’enfant est en danger, je dois agir, mais j’essaye toujours de créer du lien avec l’enfant sans rompre sa confiance. J’essaye aussi de l’inciter à parler de ses problèmes auprès des autres adultes comme son professeur principal. Il est important que l’entourage de l’enfant ait conscience de sa situation et que l’enfant comprenne la nécessité de se confier aux autres.

5. Avez-vous choisi de travailler dans un collège et pourquoi ?

J’ai travaillé auparavant dans des lycées dont des lycées professionnels comme celui de Beaune. J’ai commencé ma carrière dans l’éducation nationale par hasard mais le contact avec les jeunes m’a tout de suite plu.

6. Quels jours vous êtes là, comment un(e) élève peut vous rencontrer ?

Normalement je suis dans le collège le lundi et le vendredi matin. Il est probable que je sois présente les jeudis après-midi. Mon emploi du temps n’est pas encore bien fixé. De plus je dois assister à de nombreuses réunions à l’extérieur. Je rends aussi parfois des visites auprès des familles qui ne peuvent pas se déplacer. Comme je prends moi-même mes rendez-vous, le plus simple est de venir me rencontrer au collège lors des récréations dans mon bureau. Bien sûr l’élève peut aussi demander aux CPE ou au secrétariat élèves de me contacter.  

Cyril (classe-relais)

A la rescousse des élèves en difficultés !!!

Nous sommes allées à la rencontre de notre assistante sociale, Mme BOUDJANI, et nous l’avons questionnée sur son travail au sein du collège  

  •  Pouvez-vous vous présenter ?

Oui bien sûr !  Je m’appelle Mme BOUDJANI, l’assistante sociale du collège Marcelle Pardé. Je suis présente au collège le lundi de 10h à 12h et le mardi de 10h à 16h. Je travaille aussi dans d’autres établissements…

Notre assistante sociale, Mme Boudjani (© Julie / 2013)

Notre assistante sociale, Mme Boudjani
(© Julie / 2013)

  • « A quoi sert » une  assistante sociale ? 

Eh bien, l’assistant(e) de service sociale  vient en aide à des individus, à des familles en   difficultés afin de favoriser leur bien-être, leur insertion sociale et leur autonomie. C’est donc un métier proche des individus et de leurs conditions de vie. 

  • Et au sein de notre collège, pouvez-vous nous expliquer quelles  sont plus particulièrement vos missions ?

Moi, ma mission c’est la protection des enfants/ élèves ; c’est à dire que je dois comprendre ce qui se passe au sein de leur famille;  afin de pouvoir les aider au mieux et les accompagner dans leur orientation.  Car la plupart du temps, ce sont  des  enfants  absents. Ils désertent le collège. On doit éviter à tout prix la déscolarisation. Ensuite, j’aide les familles à faire face à des  situations financières difficiles. Continuer la lecture

Catégories

Dis-moi …

Où vas-tu pour les vacances ?

View Results

Loading ... Loading ...

Rejoignez – moi sur …

Lâchez vos coms …

Sites amis …

lewebpedagogique.com/sguiborat/