Get Adobe Flash player

« Résistance Dijon : hommage à Marcelle Pardé et Simone Plessis » (02/05/2013)

Article signé Gérard PUECH, extrait du Journal Le Bien Public du 02/05/2013

Hommage à celles qui ont combattu l’occupant

Hommage à celles qui ont combattu l’occupant
( © Photo Gérard Puech)

 

Une émouvante cérémonie s’est déroulée au collège Pardé en hommage à Marcelle Pardé, ancienne directrice du lycée de jeunes filles, et Simone Plessis, sa secrétaire, qui ont vécu l’enfer des camps de concentration sans avoir renoncé aux idéaux humanistes qu’elles portaient.

Patrick Guyon, principal, Sylvie Faucheux, rectrice de l’académie de Dijon, les membres des familles et les élèves perpétuent ce souvenir toujours aussi vivace dans le cœur des intéressés.

Au début de l’Occupation, Marcelle Pardé, directrice du lycée de jeunes filles de Dijon, rejoint le réseau Brutus avant de devenir chef de secteur en Bourgogne.

Simone Plessis rejoint également ce groupe de résistance et cumule les fonctions d’agent de liaison, d’informatrice et d’adjointe au chef de secteur.

Toutes deux furent arrêtées en août 1944 à Paris, déportées le 15 août 1944 et décédées en captivité après de longs mois de souffrances.

Le Chant des partisans , la sonnerie Aux morts et une minute de silence ont clos cette cérémonie empreinte de dignité partagée.

2 réponses à « Résistance Dijon : hommage à Marcelle Pardé et Simone Plessis » (02/05/2013)

  • LCHARBONNELLE dit :

    moi je connaissais deja l’histoire de marcelle parde et simone plessis mais sison c’etait bien

  • Bonjour,
    est-ce que Vous avez des photos des resistants de Dijon ?
    Nous faisons des recherches des membres de la résistance, qui étaient assassinés en Allemagne dans notre région, dans nos ville (Karlsruhe, Pforzheim, Stuttgart…). Nous avons déjà travaillé pour des pierres ou stèles commemoratifes pour des membres du Réseau Alliance à Pforzheim 2008 et à Karlsruhe (2014).
    Pendant notre tour à vélo en Bourgogne nous avons cherché des mémorials pour des résistands aussi à Dijon, mais ils manquent encore des information pour pouvoir écrire un article surtout des les sept chemiots sur la plaque commemoratife à la gare de Lyon.
    Les photos et des rapports des enfants de Maxime Perreau et Raymond Pageaux sont trouvé, mais pour les autres 5 ils manquent des rapports et des photos – est-ce que Vous pouvez aider ?
    Dans les rapports est mentioné aussi un employer de la ville des Dijon qui a collaboré avec les cheminots, mais il manque son nom ?
    Nous avons vu la plaque pour Jeanine Lejard et dans l’environ l’affiche pour le père Gabriel Lejard, mais pas trouvé d’autres information, seulement qu’elle était membre du PC comme le père, Nous cherchons pour les deux des rapports et des photos.

    Vous pouvez trouver nos efforts de honorer les resistants francais à Pforzheim et Karlruhe dans
    google.de
    avec les mots de recherche
    - erschießung frenzösischer widerstandskämpfer
    - karlsruhe reseau alliance hardtwald

    Nous espérons à Votre aide dans les recherches.
    Brigitte et Gerhard Brändle

    -

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Catégories

Dis-moi …

Où vas-tu pour les vacances ?

View Results

Loading ... Loading ...

Rejoignez – moi sur …

Sites amis …

lewebpedagogique.com/sguiborat/