Get Adobe Flash player

EDITO

(© Reporters 3B / 2016)

(© Reporters 3B / 2016)

Cela fait déjà 3 semaines que nous sommes revenus en cours…. Retour pas facile, on vous l’avoue !!! Il faut reprendre le rythme, une réforme, de nouveaux profs et…. vous l’avez sans doute remarqué, de nouvelles salles. Même les anciens sont perdus : un vrai labyrinthe ! Eh oui nos salles de cours ont toutes changé de nom ! C’était un impératif pour être aux normes face à nos consignes de sécurité. Mais c’est difficile pour nous de s’y retrouver surtout après deux mois de repos absolu. Mais bonne rentrée à tous et surtout bienvenue aux nouveaux élèves de 6ème !

Atelier Médias – 3B

A votre écoute ; rencontre avec notre assistante sociale

N'hésitez pas à venir à la rencontre de Madame Leger (© Cyril / 2016)

N’hésitez pas à venir à la rencontre de Madame Leger
(© Cyril / 2016)

Mon dictophone en poche, je suis allé à la rencontre de Madame Léger, notre assistante sociale. Je connaissais un peu les missions de cette professionnelle, mais je voulais davantage me renseigner pour écrire un article détaillé.

1. Pouvez-vous nous présenter vos missions dans ce collège ?

J’ai 3 missions principales : la protection de l’enfance, la lutte contre l’absentéisme et l’orientation vers l’enseignement adapté.

En ce qui concerne la protection de l’enfance, cette notion est complexe mais elle est essentielle et elle touche des problématiques diverses. Pour la lutte contre l’absentéisme, il faut savoir que l’école en France est obligatoire jusqu’à 16 ans. Lorsqu’un élève est anormalement absent, l’établissement fait un signalement au rectorat. J’interviens alors pour comprendre les raisons pour lesquelles l’enfant ne vient plus au collège et j’essaye de démêler la situation pour trouver une solution. Pour ma mission d’orientation vers l’enseignement adapté, c’est du cas par cas, cela peut être une orientation vers une classe-relais, vers un SAS, une classe de SEGPA ou encore d’autres structures. C’est un travail qui se fait avec le jeune et sa famille et les orientations choisies ne sont pas forcément définitives ; cela peut être des solutions passerelles pour permettre au jeune de mieux suivre leur scolarité.

2. Quels sont les problèmes des jeunes que vous voyez ?

Cela peut être des difficultés dans leurs familles. Il s’agit souvent de difficultés à dialoguer de manière constructive avec un ou plusieurs membres de leur entourage ou des difficultés ressenties suite à un divorce. Cela peut aussi être des problèmes de violence ou de non-assistance à enfant en danger. Certains jeunes viennent aussi à ma rencontre lorsqu’ils subissent du racket. Les problèmes sont très divers mais parfois ils sont moindres ; certains jeunes me rencontrent car ils ont besoin que j’aide leurs familles à remplir des papiers. Il peut aussi s’agir de demandes d’aide financière par exemple pour payer la cantine. Mon rôle d’une manière générale est que les enfants puissent suivre leur scolarité dans les meilleures conditions possibles.

3. Comment gérez-vous toutes ses difficultés ?

J’essaye de comprendre ce qui se passe et je m’entoure de tous les personnes susceptibles d’aider l’enfant ; la famille, le personnel de l’établissement comme l’infirmière, les CPE, la COP mais aussi des personnes extérieures comme des éducateurs spécialisés. Je peux aussi les orienter vers des structures extérieures comme Adosphère.

4. Comment réussissez-vous à instaurer une relation de confiance ?

C’est au cas par cas. De par ma profession, je suis soumise au secret professionnel. Bien sûr si l’enfant est en danger, je dois agir, mais j’essaye toujours de créer du lien avec l’enfant sans rompre sa confiance. J’essaye aussi de l’inciter à parler de ses problèmes auprès des autres adultes comme son professeur principal. Il est important que l’entourage de l’enfant ait conscience de sa situation et que l’enfant comprenne la nécessité de se confier aux autres.

5. Avez-vous choisi de travailler dans un collège et pourquoi ?

J’ai travaillé auparavant dans des lycées dont des lycées professionnels comme celui de Beaune. J’ai commencé ma carrière dans l’éducation nationale par hasard mais le contact avec les jeunes m’a tout de suite plu.

6. Quels jours vous êtes là, comment un(e) élève peut vous rencontrer ?

Normalement je suis dans le collège le lundi et le vendredi matin. Il est probable que je sois présente les jeudis après-midi. Mon emploi du temps n’est pas encore bien fixé. De plus je dois assister à de nombreuses réunions à l’extérieur. Je rends aussi parfois des visites auprès des familles qui ne peuvent pas se déplacer. Comme je prends moi-même mes rendez-vous, le plus simple est de venir me rencontrer au collège lors des récréations dans mon bureau. Bien sûr l’élève peut aussi demander aux CPE ou au secrétariat élèves de me contacter.  

Cyril (classe-relais)

EDITO

L’année scolaire se termine et nous mettons entre parenthèses nos missions journalistiques. 2 émissions radio, 1 montage video pour le concours Je filme le métier qui me plait et de nombreux articles pour notre journal ; des infos au♥de pardé qui, nous l’espérons, vous ont plu.

Notre aventure se termine, mais l’histoire de notre journal continuera à la rentrée. A bientôt !

Réalisations éco-délégués

Voici les réalisations de nos éco-délégués ! Un hôtel à insectes et des poubelles customisées pour le recyclage du papier. Ces réalisations fleuriront à la rentrée quelques unes de nos salles et notre cour d’honneur.

« Un grand bravo à nos créateurs en herbe Alexis (6ème Mu2), Quentin (5èmeC), Jeanne – Mona – Mélodie – Ivane – Charlotte et Emma (5èmeMU1) pour avoir donné de leur enthousiasme et de leur temps. » Carinne Chassot, professeure de SVT, responsable du parcours Eco-délégué.

Souvenirs… en anglais

Alice et Caroline, 2 anciennes élèves (© Abompy / 2016)

Alice et Caroline, 2 anciennes élèves
(© Abompy / 2016)

Un professeur très ému (© Abompy / 2016)

Un professeur très ému
(© Abompy / 2016)

De nombreux remerciements des élèves (© Abompy / 2016)

De nombreux remerciements des élèves
(© Abompy / 2016)

Derniers jours de cours pour Monsieur Peyrat… Et oui, notre professeur d’anglais s’apprête à partir… Il va pouvoir profiter à 100% de sa retraite. Instant souvenir au collège.

Hier, de nombreux anciens élèves sont revenus au collège pour le voir. Cette surprise avait été organisée par son collègue et ami Monsieur Levêque. Mais des autres personnes étaient complices, car il ne fallait pas qu’il se doute de quoi que ce soit ! Monsieur Peyrat était très ému.

Ariane et Romane

 

Nail Art

Mazarine ; une élève dont la passion est visible  (© Alexia / 2016)

Mazarine ; une élève dont la passion est visible
(© Alexia / 2016)

Le Nail Art, vous connaissez ? Nous on adore et comme on sait que c’est la nouvelle mode, on a voulu aller à la rencontre de copines qui sont aussi des adeptes…

Avez-vous forcément besoin de matériel pour faire du Nail Art ?

Elsa et Mazarine : Oui, on a besoin de matériel

Morgane : Oui, on en a besoin. D’ailleurs on début c’est un peu compliqué de tout avoir et de se repérer dans les produits qui existent sur le marché. Il vaut mieux se renseigner avant.

Combien de temps mettez-vous pour faire vos ongles ?

Elsa : Je mets entre 30 et 45 minutes. Cela dépend de la complexité que je veux donner. S’il y a des décos c’est plus long.

Morgane : Je ne le fais pas moi-même. Je vais chez une professionnelle. Il faut bien compter 1 heure.

Mazarine : 1 heure environ. Je le fais seule.

Quelle est votre marque de vernis préférée ?

Elsa et Morgane : La marque Kiko

Mazarine : Je préfère la marque Séphora

Continuer la lecture

Soirée Euro 2016 à l’internat

Soirée foot à l'internat (© Marine / 2016)

Soirée foot à l’internat
(© Marine / 2016)

Soirée foot à l'internat (© Marine / 2016)

Soirée foot à l’internat
(© Marine / 2016)

 

Cette soirée a été organisée à l’occasion du match France- Albanie, 2e match de qualification pour les 8e huitièmes de final. Un quizz sport, foot & JO a eu lieu de 20h00 à 20h45 avant de visionner le match. Les internes ont retenu leur souffle pendant 90 minutes avant le 1er but du mâconnais Antoine Griezmann et ils ont été comblés par le deuxième but de Dimitri Payet. Le collège, c’est alors réveillé…. aux alentours de 23h00 par nos internes enchantés de la victoire des bleus !

Allez les bleus !!!                                                                                                                                       Marine

 

La Vapeur fait peau neuve

Les travaux de la Vapeur nous intriguaient. Nous avons donc décidé d’y aller afin de poser quelques questions au directeur de cette infrastructure pour en apprendre un peu plus. Son nom ? Yann Rivoal.

Alex, Lucas, Noé : Combien de temps les travaux vont-ils durer ?

Yann Rivoal : Normalement les travaux dureront jusqu’au milieu de l’année prochaine.

A.L.N. : Pourquoi des travaux ?

Y. R.: Après extension, la grande salle de la Vapeur pourra recevoir jusqu’à 1200 spectateurs. Ces travaux ont lieu afin d’augmenter notre nombre de places et d’y ajouter un bar ainsi qu’une salle dédiée aux activités de formation artistique.

A.L.N. : Qui finance les travaux ?

Y. R. : Les travaux sont financés par La Vapeur grâce à l’argent des places vendues pour les concerts et les spectacles.

A.L.N. : Est-ce que les ateliers pour les jeunes seront maintenus ?

Y. R. : Les ateliers seront maintenus. C’est comme avant, il n’y a pas de changement à ce niveau là.

A.L.N. : Le prix des places restera t-il le même ?

Y. R. : Nous ne comptons pas l’augmenter.

Pour plus de renseignements, vous pouvez aller sur le site de la vapeur : http://www.lavapeur.com

Alex, Lucas et Noé

 

La Marseillaise : un chant qui rassemble !!!

sous la direction de Véronique Coupiac

18 juin 2016 – 18 juin 1940

Instant solennel  (© Monsieur Le Recteur / 2016)

Instant solennel
(© Monsieur Le Recteur / 2016)

La commémoration de l’appel de l’Appel du 18 juin 1940 a eu lieu ce samedi devant le Monument de la France Libre, Place Gaston Gérard à Dijon.

Après l’inscription au Registre du monde de l’Unesco en juin 2005, le Décret n° 2006-313 du 10 mars 2006 publié le 19 mars institue le 18 juin « Journée nationale commémorative de l’appel historique du général de Gaulle à refuser la défaite et à poursuivre le combat contre l’ennemi ».

Le 18 juin 1940 sur les ondes de la BBC, le Général de Gaulle appelait les Français à refuser la défaite et à poursuivre le combat avec lui en Grande-Bretagne, au sein des Forces Françaises Libres. Par son engagement Charles de Gaulle incarne l’âme de la Résistance. Pour Lisa, élève de 3ème, présente sur les lieux de la commémoration, « c’est important de se souvenir de ces étapes historiques. Cela nous forme en tant que citoyen ».

Pour représenter notre collège et participer à ce moment commémoratif, notre principal Monsieur Bonnefoy, Madame De Bergh, professeure d’histoire géographie et plusieurs élèves étaient présents. Ils ont été accueillis par le Commandant Christophe Simon. Notre recteur, Monsieur Rolland était présent. De nombreuses autres personnalités et représentants des autorités ont fait le déplacement. Il y avait aussi bien sûr des familles. Un même but pour tous : témoigner par leur présence leur respect.

Plusieurs lectures ont ponctué ce temps de commémoration. Dylan Le Coint, élève dans notre collège a lu un discours qui avait été prononcé par Marcel Grégoire-Guiselin, Commissaire de la République de la région Champagne le 28 août 1944, alors que la France est peu à peu libérée. Il voulait alors rendre hommage à tous ceux qui ont permis cette libération. La lecture de l’Appel du Général de Gaulle a été faite par M. André Bergeret, Président de la Fondation de la France libre. Une autre lecture a touché les coeurs ; M. Serge Bideau, Secrétaire Général de la Préfecture a lu le message de Jean Marc Todeschini, Secrétaire d’Etat chargé des anciens combattants et de la Mémoire. Plusieurs gerbes de fleurs ont été déposées devant le Monument de la France libre.

Catégories

Dis-moi …

Où vas-tu pour les vacances ?

View Results

Loading ... Loading ...

Rejoignez – moi sur …

Sites amis …

lewebpedagogique.com/sguiborat/