Get Adobe Flash player

EDITO

L’année scolaire se termine et nous mettons entre parenthèses nos missions journalistiques. 2 émissions radio, 1 montage video pour le concours Je filme le métier qui me plait et de nombreux articles pour notre journal ; des infos au♥de pardé qui, nous l’espérons, vous ont plu.

Notre aventure se termine, mais l’histoire de notre journal continuera à la rentrée. A bientôt !

Réalisations éco-délégués

Voici les réalisations de nos éco-délégués ! Un hôtel à insectes et des poubelles customisées pour le recyclage du papier. Ces réalisations fleuriront à la rentrée quelques unes de nos salles et notre cour d’honneur.

« Un grand bravo à nos créateurs en herbe Alexis (6ème Mu2), Quentin (5èmeC), Jeanne – Mona – Mélodie – Ivane – Charlotte et Emma (5èmeMU1) pour avoir donné de leur enthousiasme et de leur temps. » Carinne Chassot, professeure de SVT, responsable du parcours Eco-délégué.

Souvenirs… en anglais

Alice et Caroline, 2 anciennes élèves (© Abompy / 2016)

Alice et Caroline, 2 anciennes élèves
(© Abompy / 2016)

Un professeur très ému (© Abompy / 2016)

Un professeur très ému
(© Abompy / 2016)

De nombreux remerciements des élèves (© Abompy / 2016)

De nombreux remerciements des élèves
(© Abompy / 2016)

Derniers jours de cours pour Monsieur Peyrat… Et oui, notre professeur d’anglais s’apprête à partir… Il va pouvoir profiter à 100% de sa retraite. Instant souvenir au collège.

Hier, de nombreux anciens élèves sont revenus au collège pour le voir. Cette surprise avait été organisée par son collègue et ami Monsieur Levêque. Mais des autres personnes étaient complices, car il ne fallait pas qu’il se doute de quoi que ce soit ! Monsieur Peyrat était très ému.

Ariane et Romane

 

Nail Art

Mazarine ; une élève dont la passion est visible  (© Alexia / 2016)

Mazarine ; une élève dont la passion est visible
(© Alexia / 2016)

Le Nail Art, vous connaissez ? Nous on adore et comme on sait que c’est la nouvelle mode, on a voulu aller à la rencontre de copines qui sont aussi des adeptes…

Avez-vous forcément besoin de matériel pour faire du Nail Art ?

Elsa et Mazarine : Oui, on a besoin de matériel

Morgane : Oui, on en a besoin. D’ailleurs on début c’est un peu compliqué de tout avoir et de se repérer dans les produits qui existent sur le marché. Il vaut mieux se renseigner avant.

Combien de temps mettez-vous pour faire vos ongles ?

Elsa : Je mets entre 30 et 45 minutes. Cela dépend de la complexité que je veux donner. S’il y a des décos c’est plus long.

Morgane : Je ne le fais pas moi-même. Je vais chez une professionnelle. Il faut bien compter 1 heure.

Mazarine : 1 heure environ. Je le fais seule.

Quelle est votre marque de vernis préférée ?

Elsa et Morgane : La marque Kiko

Mazarine : Je préfère la marque Séphora

Continuer la lecture

Soirée Euro 2016 à l’internat

Soirée foot à l'internat (© Marine / 2016)

Soirée foot à l’internat
(© Marine / 2016)

Soirée foot à l'internat (© Marine / 2016)

Soirée foot à l’internat
(© Marine / 2016)

 

Cette soirée a été organisée à l’occasion du match France- Albanie, 2e match de qualification pour les 8e huitièmes de final. Un quizz sport, foot & JO a eu lieu de 20h00 à 20h45 avant de visionner le match. Les internes ont retenu leur souffle pendant 90 minutes avant le 1er but du mâconnais Antoine Griezmann et ils ont été comblés par le deuxième but de Dimitri Payet. Le collège, c’est alors réveillé…. aux alentours de 23h00 par nos internes enchantés de la victoire des bleus !

Allez les bleus !!!                                                                                                                                       Marine

 

La Vapeur fait peau neuve

Les travaux de la Vapeur nous intriguaient. Nous avons donc décidé d’y aller afin de poser quelques questions au directeur de cette infrastructure pour en apprendre un peu plus. Son nom ? Yann Rivoal.

Alex, Lucas, Noé : Combien de temps les travaux vont-ils durer ?

Yann Rivoal : Normalement les travaux dureront jusqu’au milieu de l’année prochaine.

A.L.N. : Pourquoi des travaux ?

Y. R.: Après extension, la grande salle de la Vapeur pourra recevoir jusqu’à 1200 spectateurs. Ces travaux ont lieu afin d’augmenter notre nombre de places et d’y ajouter un bar ainsi qu’une salle dédiée aux activités de formation artistique.

A.L.N. : Qui finance les travaux ?

Y. R. : Les travaux sont financés par La Vapeur grâce à l’argent des places vendues pour les concerts et les spectacles.

A.L.N. : Est-ce que les ateliers pour les jeunes seront maintenus ?

Y. R. : Les ateliers seront maintenus. C’est comme avant, il n’y a pas de changement à ce niveau là.

A.L.N. : Le prix des places restera t-il le même ?

Y. R. : Nous ne comptons pas l’augmenter.

Pour plus de renseignements, vous pouvez aller sur le site de la vapeur : http://www.lavapeur.com

Alex, Lucas et Noé

 

La Marseillaise : un chant qui rassemble !!!

sous la direction de Véronique Coupiac

18 juin 2016 – 18 juin 1940

Instant solennel  (© Monsieur Le Recteur / 2016)

Instant solennel
(© Monsieur Le Recteur / 2016)

La commémoration de l’appel de l’Appel du 18 juin 1940 a eu lieu ce samedi devant le Monument de la France Libre, Place Gaston Gérard à Dijon.

Après l’inscription au Registre du monde de l’Unesco en juin 2005, le Décret n° 2006-313 du 10 mars 2006 publié le 19 mars institue le 18 juin « Journée nationale commémorative de l’appel historique du général de Gaulle à refuser la défaite et à poursuivre le combat contre l’ennemi ».

Le 18 juin 1940 sur les ondes de la BBC, le Général de Gaulle appelait les Français à refuser la défaite et à poursuivre le combat avec lui en Grande-Bretagne, au sein des Forces Françaises Libres. Par son engagement Charles de Gaulle incarne l’âme de la Résistance. Pour Lisa, élève de 3ème, présente sur les lieux de la commémoration, « c’est important de se souvenir de ces étapes historiques. Cela nous forme en tant que citoyen ».

Pour représenter notre collège et participer à ce moment commémoratif, notre principal Monsieur Bonnefoy, Madame De Bergh, professeure d’histoire géographie et plusieurs élèves étaient présents. Ils ont été accueillis par le Commandant Christophe Simon. Notre recteur, Monsieur Rolland était présent. De nombreuses autres personnalités et représentants des autorités ont fait le déplacement. Il y avait aussi bien sûr des familles. Un même but pour tous : témoigner par leur présence leur respect.

Plusieurs lectures ont ponctué ce temps de commémoration. Dylan Le Coint, élève dans notre collège a lu un discours qui avait été prononcé par Marcel Grégoire-Guiselin, Commissaire de la République de la région Champagne le 28 août 1944, alors que la France est peu à peu libérée. Il voulait alors rendre hommage à tous ceux qui ont permis cette libération. La lecture de l’Appel du Général de Gaulle a été faite par M. André Bergeret, Président de la Fondation de la France libre. Une autre lecture a touché les coeurs ; M. Serge Bideau, Secrétaire Général de la Préfecture a lu le message de Jean Marc Todeschini, Secrétaire d’Etat chargé des anciens combattants et de la Mémoire. Plusieurs gerbes de fleurs ont été déposées devant le Monument de la France libre.

La Terre a tremblé !!!!!!!!!

La Terre a tremblé! Une série de séismes a secoué Kumamoto le 14 avril 2016 au Japon. Aujourd’hui encore les secousses continuent … Nous avons pu nous entretenir au téléphone avec Mme Sumiko Iimura, résidant au Japon pour connaître son sentiment sur ces événements.

Carte du Japon

Carte du Japon

 

Kumamoto est une ville de 1,4 million d’habitants située sur l’île de Kyûshu au Sud-ouest du Japon. Sa superficie de 389,53 km2 fait d’elle la ville la plus peuplée de l’île. Une série de séismes a dévasté la ville. La plus grosse secousse a eu lieu le 14 avril 2016 secousse de magnitude 6,5 sur l’échelle de Richter à 21h26.

A cause de ces séries de séismes

Le bilan est catastrophique :

-47 personnes tuées
-1 000 personnes blessées
-100 000 personnes évacuées et maintenant sans abris.

Nous avons pu réaliser une interview EXCLUSIVE d’une personne habitant au Japon.

Nous lui avons demandé son sentiment, et elle nous a raconté ce qu’elle  a vécu en étant là-bas. Nous voulions savoir ce que les japonais avaient ressenti en apprenant ce qui s’était passé.

1.Quel sentiment avez-vous éprouvés à l’annonce de ce séisme et l’avez-vous ressenti ?
-Le 14/04 même en étant sur l’île de Honshû, nous avons ressenti le séisme. J’ai été très surprise, je ne savais pas d’où il venait. Le lendemain, je l’ai appris en regardant les infos.

2.Qu’a fait le gouvernement pour les personnes sans abris?
-Pour l’instant le gouvernement ne peut pas rebâtir ni construire des nouveaux logements car les séismes continuent tous les jours. Ils sont de magnitudes 2 à 3.
Certaines personnes dorment dans des voitures, et d’autres dans des gymnases mais la situation est très compliquée.
Des gens meurent à cause du stress, notamment des personnes âgés.

3.Les médias ont-ils beaucoup parlé de ce séisme?
-Oui, ils en ont énormément parlé, et en parle encore.

4. Comment les japonais ont ils réagi ?
-Ils ont été particulièrement touchés. C’est pour ça qu’il y a beaucoup de bénévolat pour aider les victimes, par exemple pour distribuer de la nourriture au personnes qui ont perdu leur logement. Mais c’est très difficile d’organiser de l’aide car on ne peut pas circuler en voiture.

N et M.♥

1,2,3… Levez les rideaux !

Une pièce en Italien ? En voici en voilà ! (© Randreani / 2016)

Une pièce en Italien ? En voici en voilà !
(© Randreani / 2016)

C’est au théâtre des Feuillants, que le vendredi 4 juin au soir, se sont représentés nos comédiens. Qui ? Pas tous les élèves bien sûr, mais le petit groupe de comédiens qu’entraîne Monsieur Grenier lors de ses ateliers Théâtre, les élèves de 5ème Théâtre de Madame Saron et des élèves qui apprennent l’italien avec Madame Corréale. Un joli spectacle mêlant des pièces comiques et tragiques, des sketches originaux et surtout beaucoup de bonne humeur !

Nous nous sommes rendus aux répétitions puis nous avons assisté à la représentation.

Il faut savoir que nos jeunes comédiens se sont beaucoup investis pour ce spectacle. Et ce que nous avons remarqué c’est que pour jouer au théâtre des Feuillants, il vaut mieux travailler sur sa voix ; la salle étant très grande, c’est un vrai exercice de style. Il faut articuler et s’exprimer très très fort. D’ailleurs, lorsque nous sommes allés voir les élèves répéter avec leurs professeurs le vendredi après-midi, il y a avait même notre CPE Monsieur Devaux qui était là pour prêter main forte aux professeurs organisateurs mais aussi pour montrer l’exemple en s’entraînant à s’exprimer à haute voix sur la scène !

"Fait dodo petit alphabet, fait dodo t' auras de beaux mots"  (© Abompy / 2016)

« Fait dodo petit alphabet, fait dodo t’ auras de beaux mots »
(© Abompy / 2016)

Nous en avons profité pour interviewer plusieurs comédiens. Jules, un élève de Madame Saron nous a confié qu’il « adore le théâtre, faire rire les gens et s’exprimer sur scène ». Le théâtre c’est donc pour lui une passion. Son rôle, dans la pièce Terminus, était un astronaute et dans Le Nez de Patarin, un homme canon. Cléo, une élève de Monsieur Grenier, avait peur de ne plus savoir ses répliques mais lorsqu’elle est montée sur scène le soir, tout s’est bien passé. Elle a notamment joué dans Electre, une petite euménide mais aussi la belle Hélène dans Les bons plans de Paris. 

Un amour éternel ! (© Abompy / 2016)

Un amour éternel !
(© Abompy / 2016)

Louise et Jeanne, deux élèves de Monsieur Grenier, nous ont fait passer leurs impressions. Louise qui a joué dans plusieurs scènes – notamment dans Roméo et Juliette mais aussi dans Les bons plans de Paris et dans Electre – était déjà nostalgique. « C’est peut-être la dernière fois que je jouais au Théâtre des Feuillants. C’est une page qui se tourne. C’est triste de quitter cet univers ». Effectivement Louise est en 3ème… Jeanne est ravie d’avoir pu interpréter des rôles aux tonalités opposées. Dans les Aristomates, elle a interprété un fou et a ainsi eu un rôle déganté tandis que dans Electre, elle incarnait Clitemnestre et meurt sur scène. « Cela faisait 4 ans que j’attendais ce rôle », avoue-t-elle.

Certains élèves ont joué en italien !!! Un vrai défi pour le professeur Madame Corréale qui les a entraînés. Lucas, un élève de 3ème qui interpréta le rôle de Brighella dans une pièce de la Commedia Dell’Arte A Carnevale ogni scherzo vale peut être fier de sa prestation. Il n’avait jamais fait de théâtre et avoua à son frère qui est un de nos reporters qu’il avait « un trac de fou ». Il est tout de même très content de cette expérience qui sans nul doute lui a permis de prendre un peu confiance en lui.

Préparer ce type de spectacle c’est un travail de longue haleine. Il y a un mois, deux de nos reporters avaient été voir madame Saron pour se renseigner sur la classe Théâtre. Elle répétait alors en salle Jacques Brel. Lorsque nous lui avions demandé de nous parler de son projet, elle nous avait expliqué le parcours de ses élèves. Les élèves de 5°C dont elle est la professeur principal ont dans leur emploi du temps 2 heures de théâtre par semaine, le lundi en S3 et les jeudi en S1. « Le but est de travailler sur des pièces de théâtre variées et de préparer notamment un spectacle de fin d’année dans lequel ils puissent tous s’investir. Ils ont donc travaillé sur 4 courtes pièces. Dans 2 pièces  tous les élèves de la classe jouent. Dans les 2 autres pièces, 8 à 10 élèves jouent ».  La première pièce sur laquelle ils ont travaillé est Terminus écrit par Grégoire Kocjan, la deuxième est La comédie de l’Alphabet par Eve-Marie Bouché, la troisième est Le nez de Patarin de  Gérard Moncomble et la dernière s’appelle Le baiser.

Voici des photos du spectacle… Cliquez ci-dessous

Ariane, Romane, Dje Djess, Enzo et Oscar

Continuer la lecture

Catégories

Dis-moi …

Où vas-tu pour les vacances ?

View Results

Loading ... Loading ...

Articles récents

Rejoignez – moi sur …

Sites amis …

lewebpedagogique.com/sguiborat/